Analyse financière / peter greenfinch / ch.6

Analyser la rentabilité : 2) Suite des SIG

Autres coûts, et suite de la cascade des marges

(soldes intermédiaires de gestion)

Nous en avons détaillé[ch.5] les premiers

"SIG - Soldes intermédiaires de gestion":

Marge commerciale, Production et Valeur ajoutée.

Voici maintenant le détail des autres membres de la famille :
   EBE, RE, RC et RN.

Mais indiquons d'abord les équivalences entre les diverses
normes comptables
existant sous le soleil :

Equivalences avec les normes anglo-saxonnes et IFRS.

Il y a pratiquement équivalence entre:

  EBIDTA (Earnings before interests,
     depreciation, taxes and amortization)

ou   ROC (Résultat opérationnel courant)

et  pi-arrig.gif   EBE (présenté ci-dessous)

  EBIT (Earnings before interests and taxes)

ou   RO (Résultat opérationnel)

et   pi-arrig.gif   RBE / RE (présenté ci-dessous)

 

  D'abord un zoom sur l'EBE (*)

(*) EBITDA en normes anglo-saxonnes, ROC en normes IFRS,
     voir plus haut

Solde n° 3 : Valeur ajoutée

46

Subventions d'exploitation reçues

Impôts, taxes et versements assimilés (*)

Charges de personnel

0

5

23

Solde n° 4 : Excédent (ou Insuffisance)
brut d'exploitation

 

18

(*) Sauf ceux sur le bénéfice, qui seront déduits plus loin (solde n° 9).

Avec cet excédent qu'elle tire de son exploitation, l'entreprise est censée

*  maintenir et développer l'outil de production (investissements)

* et rémunérer les capitaux engagés (capitaux propres et empruntés).

Bon, elle devra aussi en verser à l'Etat une lichette si elle a un bénéfice
final (voir RN plus bas) qui entraine un impôt

  Le RBE (ou RE) (*) montre
     les performances économiques

(* ) EBIT en normes anglo-saxonnes,
      RO en normes IFRS (voir plus haut)

 

Le RBE / RE, là, je vais faire du favoritisme, c'est l'un des premiers SIG à
qui je rends une petite visite quand je passe dans le quartier du compte de
résultats.

Le RBE ou RE est égal à l'EBE corrigé :

    * des charges et produits d'exploitation "calculés"(amortissements,
       provisions).
    * et aussi des charges et produits de gestion courante (allez savoir
       pourquoi on ne les a pas
décomptées dans l'EBE, pour vous embêter
       sans doute !).

   
Toutefois, il ne tient pas compte des produits et coûts financiers (il seront
décomptés dans le solde n° 6).

Cette exclusion le rend particulièrement intéressant car très ciblé

Il montre en effet les performances économiques de l'entreprise
indépendamment de
l'importance de ses dettes.

 

Solde n° 4 : Excédent (ou insuffisance) brut
                   d'exploitation

18

Dotations aux amortissements et provisions (d'exploitation)

(corrigé des reprises sur ces dotations)

Autres produits d'exploitation

Autres charges d'exploitation

 

- 4

2

- 1

Solde n° 5 : Résultat Brut d'exploitation
                  (Bénéfice ou Perte)

15

  Résultat courant avant impôts (RC)

C'est le résultat d'ensemble de l'activité habituelle de l'entreprise.
En particulier, c'est là qu'on décompte les produits financiers et
charges financières
.

Il permet de se rendre compte de la rentabilité réelle, puisque les
éléments "non récurrents" (Résultat exceptionnel) ne sont pas inclus.

Donc un bon copain aussi, ce SIG, je vous le recommande !

Solde n° 5 : Résultat d'exploitation
                  (Bénéfice ou Perte)

15

Quotes-parts (+ ou -) de résultat sur opérations
faites en commun

Produits financiers (*)
Charges financières (*)


0
1
- 2

Solde n° 6 : Résultat courant avant impôts
                  (Bénéfice ou Perte)

14

 

(*) A noter le Résultat financier (RF) 

     = produits financiers - charges financières,

soit 1 - 2 = - 1 dans cet exemple

  Résultat exceptionnel

 

Le Résultat exceptionnel regroupe les opérations non courantes de
l'exercice (cessions d'immobilisations, amortissements exceptionnels et
dérogatoires, créances perdues, rappels d'impôts autres que ceux sur
le bénéfice, etc.).

Produits exceptionnels

- Charges exceptionnelles

= Solde n° 7 (positif ou négatif) : Résultat exceptionnel

Attention : les plus-values ou moins-values de cession sont prises 

en compte dans le résultat exceptionnel, mais sans donner le détail.

Vous aimeriez les connaître ?

No problem, elles aussi font l'objet d'un solde intermédiaire de gestion

(Solde n° 9 : Résultat sur cessions d'éléments d'actif immobilisés), que

vous trouvez ci-dessous

Cessions d'éléments d'actif immobilisées

- Valeurs comptables de ces éléments d'actif

= Solde n° 9 (positif ou négatif) :

Résultat sur cessions d'éléments d'actif immobilisés

  Résultat net comptable (RN)

Avec le RN, on aboutit au Graal, on découvre enfin ce que gagne vraiment
l'entreprise.

Ce solde cumule les résultats d'exploitation (ou courant) et exceptionnel,
moins la participation des salariés et l'impôt sur le bénéfice

Solde n° 6 : Résultat courant avant impôts

Solde n° 7 : Résultat exceptionnel.

14

1

Impôt sur les bénéfices

Participation des salariés

- 5

- 2

Solde n° 8 : Résultat net comptable

8

Le RN courant

Les éléments exceptionnels faussent un peu l'appréciation de la vraie

rentabilité de l'entreprise.

Ce pourquoi les analystes, ces gens sont malins, aiment bien calculer le

RN "courant".

Pour cela, ils éliminent non seulement les éléments exceptionnels,

notamment les plus ou moins-values sur cessions d'actifs, mais aussi

l'incidence fiscale de ces éléments

  Consolidation des résultats

Une société-mère "SA Mama" détient 75 % du capital de sa filiale, "SA Fifille".

Pour ne pas compliquer cette histoire de famille, supposons que les incidences
fiscales se compensent.

Pour calculer le bénéfice consolidé de SA Mama, on :

Ajoute à son propre bénéfice (RN) sa quote-part
dans celui de SA Fifille

 + 15 ME

Retranche, pour éviter un double emploi, le dividende
déjà reçu de SA Fifille

- 6 ME

Donc on lui ajoute au total

+ 9 ME

Parlons maintenant de la capacité d'autofinancement [ch.7]

separ

Publié sur les sites :
    p. greenfinch [ch.1] [ch.2][ch.3] [ch.4][ch.4bis]
                               [ch.5][ch.6][ch.7][ch.8][[ch.9][ch.10]
et pi-arrig.gif Zonebourse, (ch. 1/2/3 seulement, en 10/ 2000, rubrique "Analyse Fondamentale

Dern. mise à jour cette page 25/11/14  
P précéd.
[zb]
Disclaimer / Avertissement légal

  [menu [défin. img] [val. éco.] [fact. d'img] [fiche éval.] [évalueur] [val.img] [types img] [évol. img] [nouv.eco] [gest. bourse] [simul] [groupe] [fin. comp.] [important] [liens] [contrib.]