Analyse financière prospective

Voir aussi les pages sur les bases de l'analyse financière

[ch.1] [ch.2] [ch.3] [ch.4] [ch.4bis] [ch.5]

[ch.6] [ch.7] [ch.8 [ch.9] [ch.10]

voir aussi page miroir

  Certaines entreprises sont myopes,
     d'autres repèrent les opportunités

Bien des facteurs peuvent bouleverser les perspectives d'une
entreprise.

Celle-ci ne les prend pas toujours en compte.

Dans la plupart des domaines d'activité économique , il survient de temps
en temps, une grande nouveauté dans les goûts du marché, ou dans les
techniques, ou la situation géopolitique.

OK, mais tout le monde sait cela, où est la surprise ?

Et bien, ce qui surprend c'est que, souvent, même les meilleures
entreprises de l’ancienne industrie menacée dédaignent
de l’exploiter (de façon massive et créatrice si besoin est)
.

Des entreprises pionnières ou situées dans un secteur parallèle s'emparent
alors furtivement des terres laissées libres par le monarque endormi
.

Les matériaux composites, ignorés des aciéries, devinrent ainsi le lot
des chimistes.

Pourquoi cette myopie chez ces ex-championnes ?

Pourquoi sont elles prisonnières de leurs "racines"
et peu capables d'adaptation au changement?

Elles sont victimes du quasi général délai de percolation /
   émergence
de toute nouveauté,

Cela notamment s'il s'agit de "signaux faibles" vis à vis desquels
il faut une forte curiosité et un grand esprit d'anticipation et d'initiative
pour éviter la "sous-réaction"
,

Leurs dirigeants sont tenus par leurs engagements psychologiques et
   ancrages mentaux,

Ils sont enfermée dans leurs croyances, habitudes et schémas de pensée
    traditionnels,
d'où une "sous-réaction"

Courage, montons encore d'un cran : leur dissonance cognitive s'abrite

derrière des rationalisations mentales,

Celles-ci leur font croire que leurs vielles productions ou simplement

leurs façons de faire, restent promises à un avenir aussi serein que
brillant.

  Le tableau des questions à se poser

Le tableau ci-après (*) devrait figurer à la fin de toute analyse
financière, juste avant la fiche d'évaluation, elle même basée
sur des scénarios futurs:

(*) Voir la page Presentation d'une analyse.

De plus une "analyse SWOT"

(Strengths, Weaknesses Opportunities, Threats,

ce qui se traduit par Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces)

couvrant les domaines ci-dessous peut aider à alimenter le tableau.

Quelles évolutions

Peuvent avoir un effet
décisif sur

Techno
logiques

Socio
logiques

Econo
miques

Géopo
litiques

Autres

1) Les ventes

         

2) La production

         

3) Les prix

         

4) Les coûts

         

Lister les facteurs nouveaux (ou
existants) qui auront le plus
d'impact

Dans
quelques mois

Dans
quelques années

Sur les zones géographiques
d'activité

   

Sur le secteur d'activité

   

Sur l'entreprise

   

Cela tient compte que le vent dominant qui pousse ou refoule l'entreprise peut changer
plusieurs fois.

Dans des secteurs très instables, une mutation peut survenir dans les prochains mois,
puis une autre ou plusieurs autres dans les prochaines années.

Exemple

Prenons un producteur d'aluminium, entreprise très sensible à la conjoncture.

Pour corser le jeu, supposons le très endetté :

  • A court terme, si l'on est en période de reprise économique, ses ventes, 
    sesprix, ses bénéfices pourraient profiter d'un effet de levier et s'envoler
    de façon spectaculaire (parfois d'ailleurs pour ensuite plafonner, après 
    qu'on ait cru avoir eu affaire à une "affaire de croissance", le marché a
    de ces ruses !).

  • Pourtant, à moyen terme, un facteur déterminant pourrait le menacer, 
    par exemple (outre une rechute de la conjoncture) une hausse du coût
    de l'électricité plus forte que pour ses concurrents implantés dans des
    pays où l'énergie coule à flots.

  • Et à long terme, que dire de la conversion possible de l'automobile à
    l'aluminium ? Ou au contraire de la concurrence du titane et des nouveaux
    matériaux ?

En Bourse, on peut donc, paradoxalement :

 En bourse, utiliser ce décodage de l'avenir

    ...mais avec finesse

Cela peut conduire à faire deux fiches d'évaluation
(ou plusieurs scenarios):

  • L'une, à utiliser sans attendre, comme des oeufs extra-frais,
    établie
    en fonction de ce que le marché semble devoir prévoir
    prochainement

  • L'autre, qui regarde à plus long terme, à mettre en conserve
    pour l'utiliser plus tard
    , juste avant que le marché ne se rende
    compte de l'erreur qu'il aura faite à court terme

C'est insulter tant l'efficience du marché que l'analyse
de la valeur...

C'est politique, opportuniste, retors, sournois et vicieux...

     ...Mais c'est aussi du bon sens

         (voir anticipations rationnelles mimétiques)!

separ

 This page last update: 11/06/14
  Disclaimer / Avertissement légal

  [menu] [défin. img] [val. éco.] [fact. d'img] [fiche éval.] [évalueur] [val.img] types img] [évol. img] [nouv.eco] [gest. bourse] [simul] [groupe] [fin. comp.] [important] [liens] [contrib.]