Contributions: 1a. Profils d'investisseurs 

Merci à Jan, Nemo et Seervas, pour leurs communications ci-après sur les catégories
et profils d'investisseurs
.

Même si les contagions entre investisseurs sont fréquents, ce classement par différences
de comportement est une piste de recherche prometteuse en
finance comportementale

1) Il y a d'abord la fameuse dichotomie des "styles d'investissement" entre :

"Momentum investors" (suiveurs de tendance)

<=> et "fondamentalistes" utilisant l'évaluation économique pour repérer des
actions sous-cotées par rapport à leurs résultats actuels ou leurs perspectives). 

Eux mêmes scindables en

Investisseurs "value" (jouant le prix bas)

<=> et investisseurs "growth" (jouant la croissance)

2) On peut aller plus loin en croisant divers types de comportements
     boursiers avec des familles sociologiques. Cela amène à étudier :

Pour un investisseur donné, ses traits de personnalité par rapport à l'argent,

Pour chaque segment d'opérateurs,

* sa composition (types d'institutions, de particuliers...),

* son attitude face au risque
   (prudent - averse au risque vs. joueur - preneur de risque...),

* sa motivation et son horizon de placement (court / long terme),

* son style (momentum / fondamentaux / anticonformiste / intuitif /
   passif / actif / diversifiant / sélecteur...),

* son éducation, son expérience, son accès à l'information, sa
   puissance financière,

etc.

Comment ces groupes d'opérateurs peuvent être plus ou moins reliés
  aux différentes catégories d'images

La succession dans le temps des interventions de chacun, et leurs
   interactions.

Tout cela peut éclairer les origines des images, leur "cycle de vie", et aussi
les phases de "distribution" et d'"accumulation" affectant le marché.

Cela peut aussi aider à construire des modèles de simulation basés sur les "agents"
(acteurs du marché).

Et, last but not least, aider chaque investisseur à savoir ce qui le motive.

Communication de Jan (Leif Ericssen),
   22 nov 1999
(extraits traduits)

Je crois tout à fait possible que vos concepts d'archétypes conduiront à développer
un système pouvant décrire et prévoir efficacement - au moins de façon grossière
les actions de

divers groupes d'opérateurs de marché (investisseurs, spéculateurs)

concernant des types particuliers d'entreprises

dans un environnement donné de marché

Au point que l'on pourrait anticiper ce que seront ces types d'opérateurs et la façon
dont ils réagiront mieux qu'ils le feraient eux-mêmes
.

Sans parler d'une approche singulière pour comprendre les anomalies de
comportement du marché. Je pense depuis longtemps qu'un forte activité et
des variations de volatilité affectant des actions d'entreprises en profonde
évolution résultent de l'intervention

d'opérateurs ayant un type d'attitudes et d'attentes,

vendant à des opérateurs ayant un autre point de vue.

Bien entendu, d'une certaine façon, tout acheteur d'une action pense autrement que le
vendeur. Mais je suggère qu'il ya, plutôt que l'annulation entre elles des interventions
individuelles, une accumulation au fil du temps par le groupe 1 de ce que le groupe 2
distribue, leurs différences de perception les amenant à "parier" massivement l'un
contre l'autre sur l'entreprise.

Cette façon de se comporter propre au groupe de Denise, 26 ans, démarrant dans la vie
avec une carrière devant elle, qui achète une action de croissance, diffère de celui de
Denis, 56 ans, qui vient de vendre cette action car, après tout, à l'apogée de sa
profession, il est temps d'encaisser l'argent gagné sans vouloir continuer à forcer sa
chance.
Tous deux approchent le risque de façon rationnelle - et tous deux sont gagnants.

Communication de Nemo, 24 nov 1999
   
nemo13@boursorama.com

Il y eut la carte du tendre, voici ma carte du pays boursier!
Ce vaste territoire s'étale sur trois zones climatiques : les plaines, l'altiplano et la cordillère.

La faune varie d'une région à l'autre. Certaines espèces se trouvent sur plusieurs zones,
d'autres sont endémiques d'une seule.

Dans la cordillère trois espèces sont reines : dieux "fonds de mentaux", guerriers
   "hussards" et horribles "charognards".

L'altiplano, est lui peuplé par des tribus de pacifiques "rentiers", de gentils
   "moutons". Elles voisinent avec la caste des "déterministes" et "vautours" cousins
   des charognards.

Dans les plaines où réside la majeure partie de la population, les clans remplacent
   les tribus.
Pas d'alliance ici, mais des consensus ou des modes. On trouve là les "rentiers", avec
les déterministes et les moutons. Apparaissent aussi les "joueurs" et les "croyants".

Clans et tribus s'identifient par leurs modes de chasse et pratiques mystiques. Les uns
vénèrent AT, d'autres MM, AF, -.. les divinités sont nombreuses! Des mages, augures et
autres haruspices y sont légions. Leurs prosélytes se livrent parfois à de sanglantes passes
d'armes.
L'animisme y est monnaie courante. Les uns arborent une face d'ours sur leurs livrée. Les
autres un frontal de taureau, ce qui ne les empêche pas d'avoir sous celui-ci une amulette en
peau d'ours!
Chaque clan dépose des offrandes pour les dieux "fonds de mentaux" pour se prémunir des
raids meurtriers des "hussards", suivis par les "charognards".
Ici et là dans quelques oasis vivent les "solitaires". Souvent de vieux males, bien armés,
vigilants et expérimentés. Ayant su faire leur trou, ils font croître leur bien sans attirer la
convoitise de plus puissant qu'eux.

Un monde redoutable. Mais passionnant, car il permet de prendre sa propre mesure. Allons,
une dernière question, vous êtes vous reconnus dans l'une de ces figures, boursiers mes frères ?

Communication de Jan (Leif Ericssen),
    30 nov 1999
(extraits traduits)

Je voudrais explorer le comportement des "opérateurs fondamentalistes supérieurs" (OFS).

Je les définis provisoirement comme des agents sélectionnant les actions sur des critères
fondamentaux, et obtenant une performance supérieure au marché.

En gros, ils ont une stratégie soit de croissance, soit de valeur, et peuvent rarement passer
de l'une à l'autre. Par exemple:

Un OFS jouant la "valeur", investit par principe à contre-courant, ou bien est un
expert des "situations spéciales". Il achète des actions / obligations bon marché
correspondant à des entreprises en difficulté, en anticipant leur redressement,
leur cession ou leur liquidation.

Un investisseur "de croissance" cherche des firmes à forte progression potentielle
des bénéfices et de l'actif net, ce qui rendra bon marché les cours actuels. Il obtiendra
des résultats supérieurs à la moyenne en conservant sur des années ces sociétés
performantes.

Avantage : un gain élevé en taux de rendement composé.
Inconvénient : une forte perte si le marché plonge.

La question est, peut-on identifier empiriquement les OFS, et leur observation peut-elle
préciser leur comportement ?

Communication de Servaas de Kock, 8 sep, 2003
   
www.ips-online.co.za/articles.html (Extraits traduits)

Profilage de la personalité par rapport à l'argent  - Les neuf personnalités monétaires

Kathleen Gurney de la Financial Psychology Corporation a produit une classification
qui met en évidence les styles face à l'argent et comment les individus réagissent
émotionnellement aux décisions financières.

Sa typologie définit 9 personnalités basées sur 13 traits de caractère. Le système
mets en lumière la personnalité d'un client par le biais de tests psychométriques.

 

Les types et traits de personnalités face à l'argent
selon Kathleen Gurney (plus de détails à:

http://groups.yahoo.com/group/Behavioral-Finance/message/5683)

Les 9 types de personnalités

Les 13 traits de caractère

# Sécuritaires

# Entrepreneurs

# Optimistes

# Chasseurs

# Volontaristes

# Perfectionnistes

# Producteurs

# Flambeurs

# Experts de l'argent





1. Engagement

2. Fierté

3. Emotivité

4. Altruisme

5. Confiance (en soi)

6. Puissance

7. Ethique de travail

8. Satisfaction

9. Prise de risque

10. Autonomie de décision

11. Attitude envers la dépense

12. Raisonnement

13. Confiance (en les autres)

 

Ayant appris les personnalités d'investissement, les conseillers peuvent aider
les clients à prendre des décisions leur apportant non seulement des avantages
financiers mais aussi une stabilité émotionnelle.

Sans cette connaissance, les clients agissent souvent sur la base de croyances
inconscientes et d'habitudes de toute une vie, sans prendre le contrôle conscient
de leurs finances.

separ

Dernière mise à jour de cette page : 23/04/14 .
Retour à page
[Contributions]
Disclaimer / Avertissement légal

  [menu] [défin. img] [val. éco.] [fact. d'img] [fiche éval.] [évalueur] [val.img] [types img] [évol. img] [nouv.eco] [gest. bourse] [simul] [groupe] [fin. comp.] [important] [liens contrib.]