L'ennui est il bon ou mauvais conseiller?

L'ennui peut aussi bien mener à la sagesse qu'à la passivité,
ou encore à des actions impulsives très risquées.

L'exemple du trading bousier est significatif à ce sujet.

Attention, route ennuyeuse,
pincez-vous et adaptez votre conduite!

Définition

Non pas que cet article soit barbant !

L'ennui est un sentiment pénible ressenti dans une situation où peu de
choses
attirent l'attention et excitent l'intérêt. La cause est

* soit qu'on n'ait rien à faire, ni qui puisse nous occuper,
* soit que ce que l'on fait est particulièrement fastidieux.
L'ennui est une sensation que le temps clock  s'étire et passe
trop lentement.

Trois effets possibles de l'ennui 

sur notre mental


Génie, inertie ou folles décisions?


L'ennui peut avoir des effets très divers, positifs ou négatifs, sur la

conduite des gens (et d'autres espèces parait-il)

  • D'abord le côté positif.
l'ennui par manque d'occupation, ou lors d'une occupation
exigeant    peu d'attention, peut pousser à mieux observer
les choses, à penser calmement, préparer de meilleures
décisions.
La zen attitude, à ce qu'on dit.
Pour mieux nous détacher du
(attention, cliché !)
tourbillon de la vie moderne.

L'ennui peut alors nous apporter des bulb idées brillantes
et sages , avec ou sans l'aide d'une pomme nous tombant soudain
sur le nez, un évènement il est vrai de nature à rompre l'ennui.

Il peut être bon de cultiver des périodes d'ennui, et parmi elles 
d'ennui joyeux
  • Il peut aussi, là les choses se gâtent, on peut parler "d'ennui mortel",
allant de concert avec une démotivation et une tendance à
sleep l'inaction, à révasser ou broyer du noir.

Certes, chacun à droit à des pauses, à "procrastiner" un peu,
pour se régénérer.

Mais attention aux dérives d'une inertie ou d'une passivité trop
systématique.
  • Surtout, on l'ennui peut croire le vaincre par des actes irréfléchis,
en se lançant plus ou moins consciemment, voire sous une
pulsion incontrolée
dans des actions danger infondées,
excessives et dommageables
.

Et là l'ennui passe de mortel à tueur !

Vulgairement on dirait que l'ennui pousse à faire
des c... bêtises


En fait, l'ennui n'est qu'un déclencheur, et
on subit alors,
l'action pernicieuse de travers comportementaux.

Autant l'ennui est désagréable, autant il ne faut pas, pour l'éviter à tout
prix, disperser son attention mentale et tomber dans
run l'hyperactivité,
ou bien se lancer dans des activités extrèmes voire malfaisantes.
Des façons
de se distraire, genre hooliganisme à la Néron mettant le feu
à Rome, que l'auteur de cet article de haute moralité ne recommande
pas.


Tenez, pouvez utiliser plutôt un déstressant.
Ne me remerciez pas, entre copains faut s'aider .

Le cas des actions inconsidérées


Si la personne qui, par ennui, agit de façon impulsive, irrrationnelle et
excessive, (trop tard pour le dire à Néron) prenait le temps (à l'aide
éventuellement du déstressant déjà mentionné)
d'un petit détour
mental pour consulter ses préférences de vie
(*), elle percevrait le
danger de ce genre d'actions débridées pour elle et pour d'autres.

La partie rationnelle de son cerveau, certes la pauvre n'a pas toujours
le dernier mot quand l'émotion est envahissante et sans gêne
, tenterait
alors de les éviter.

(*)
Ou, si on prend un domaine particulier, pour se demander quels
      types de choses lui procurent une utilité économique
voir
      l'article besoins, satisfactions, préférences, utilité économique

Mais l'aiguillon des actions impulsives
n'est pas toujours l'ennui
La même hyperactivité et le même "biais pour l'action" peuvent
avoir d'autres origines que l'ennui. Ils peuvent venir aussi:
  • de l'impatience, l'insatisfaction de ne pas aboutir assez vite.
  • de la curiosité (souvent louable, parfois malsaine)
ou de la recherche hédonique (pourquoi ne pas s'amuser!),
mais aussi de diverses lubies,
  • d'envies, voire de compulsions ou addictions,
  • Mais aussi, puisque "l'Homme ne vit pas que de pain",
de visées plus élevées ou ambitieuses,  certaines bien
fondées, d'autres plus illusoires.

Un bon laboratoire: le trading boursier


Quand le triangle diabolique du trader transforme
son ennui en folie boursière


Pour comprendre les effets de l'ennui on pourrait philosopher sur le
spleen fondamental de l'être humain face à son destin, ou moraliser
sur les effets du désoeuvrement dans les cités, dont les médias font
leurs choux gras, pas tout-à-fait à tort.

Mais nous prendrons un exemple plus "technique" mais plus simple
à cerner, et sans doute plus proche, peut-être que cela va vous étonner,
de ce que chacun rencontre dans les situations de doute de la vie
courante.

Il s'agit du comportement face aux décisions de placement
financier
et
notamment du buysell trading.

Dans cette activité très stressante, car incertaine,
l
e triangle émotionnel "espoir (ou convoitise) + peur +
imitation"
tend à dominer les esprits non préparés.


Ainsi
le trader trop émotionnel supporte mal l'ennui de périodes
indécises. marquées par l'absence d'opportunités suffisamment
claires pour étancher sa soif d'action et d'excitation.


S'il n'accepte pas cet ennui avec suffisamment de recul et de patience,
il peut être conduit "à faire n'importe quoi" (*) pour s'occuper l'esprit,
se sentir dynamique et se donner l'impression d'agir, cela sous deux
formes cousines l'une de l'autre:
  • L'overtrading:
Il s'agit d'une frénésie d'achats et de ventes, source de
prises de risque inutiles
et qui n'enrichissent que ...les
intermédiaires.

La pierre qui roule sans arrêt non seulement risque de ne pas
amasser de mousse, mais peut même se briser. Mais c'est vrai
aussi que celle qui reste enterrée ...ne va pas loin.
  • Le noise trading

    Il consiste à agir de façon avide à partir d'informations
    sans grande portée, de faux signaux
    , par exemple des
    mouvements de prix anodins
    ne reflétant que le bruit de fonds
    du marché, là encore au détriment de
    l'efficacité et de la sécurité.

(*) Toutefois l'ennui n'est pas la seule cause des dérives boursières.
      Une période de trop grande excitation des marchés peut tout autant
      exacerber le même triangle "diabolique".

V
oir mes articles sur la finance comportementale,
la
prise de décision en situation d'incertitude,
les
travers comportementaux...

Retour à collection : articles de psychologie de la décision migrés depuis Knol
Retour à collection : articles de finance migrés depuis Knol

Visites de cette page avant migration depuis Knol : 2,1 k


M.a.j. / updated : 17 oct. 2015
All my ex-knols / Tous mes ex knols
Disclaimer / Avertissement légal

This site tracked by OneStat.com. Get your own free site tracker.