Equilibre offre - demande
et formation du cours de bourse

Comment le cours de bourse assure
le meilleur équilibre entre offres et demandes


Le cours de bourse fixé lors de chaque transaction est celui qui, en 

permettant d'échanger la quantité de titres la plus grande possible
,
apporte
le meilleur équilibre entre quantités offerte et quantités
demandées
.

Ce processus de formation du prix se retrouve sur tous les marchés
qui répondent de suffisamment près aux critères de concurrence
parfaite


Deux armées face à face :
ordres d'achat contre ordres de vente

Une histoire de carnet (de bal?)

buysell Les échanges en bourse sont réalisés à partir du "carnet d'ordres".
Enfin, ce n'est plus un carnet, et ce n'est plus griffonné à la main
sur indications des pigeons voyageurs ou du télégraphe,
c'est
une compilation
alimentée par transmission instantanée entre
ordinateurs.
Il rassemble et confronte, à un instant donné, les ordres d'achat et de
vente sur
un actif financier précis, cela en indiquant les quantités
demandées et offertes pour chaque niveau de prix (*)
.
Par exemple à 48 euros, 49 euros, 50 euros, 51 euros etc.


Des tableaux magnifiquement colorisés le montrent en fin d'article.

(*) Méfions nous toutefois des ordres bidons et des ordres cachés !

Les transactions se font au prix (cours)
auquel la plus grande quantité de
titres peut être échangée
.
On l'appelle le equil "prix (cours) d'équilibre".
Cela n'a rien d'un prodige, un exemple ci-après montre comment cette
prouesse se produit couramment et de façon toute simple au point d'être
le plus souvent automatisée.
Par ailleurs équilibre ne veut pas dire stabilité.
Chacun sait que les
marchés "fluctuent".

=> Il est fort probable que
les transactions suivantes s'équilibreront
      à des cours différents, voisins ou éloignés.


Pour que ça marche, faut un marché parfait,
ou presque.
(voir ce qu'est un marché)

Ce processus ne se limite pas aux bourses de titres financiers mais se
retrouve sur tous marché répondant de suffisament près
(rien n'est parfait) aux critères de concurrence parfaite
:
Oui, d'accord, il y a quand même, c'est heureux, des gendarmes
pour éviter les irrégularités,toutefois sans mettre de barbelés
entre l'offre et la demande !
Oui, pas des choux et des carottes !
sur le même marché.
Eh oui, le même terrain de jeux pour tout le monde !
Avec un accès facile et pratiquement immédiat pour tout
offreur et demandeur

Et si possible, pas de petits arrangements en coulisse !
Là, on peut avoir des doutes, par exemple sur le marché des
actions
Il peut y avoir plusieurs places de transactions. Surtout
sont apparus des systèmes parallèles, grâce aux nouvelles
technologies, des trous noirs disent certains.
Oui, pas de cachotteries !
Par un gros contre des freluquets !

Dans les faits, en bourse, et sur la plupart des marchés, ces conditions
sont plus ou
moins bien réalisées ... avec la réserve indiquée plus haut
sur la transparence des ordres.

Trois exemples de cotation sont donnés ci-après:

  1) Ordres et cotation / transactions, à J
  2) Idem, avec tendance haussière, à J+1

  3) Idem, avec crash et illiquidité, à J+2

1) Carnet d'ordres et transactions à J

Les cours indiqués dans le carnet sont ceux proposés par les
acheteurs et vendeurs
, sachant que
à ce cours ou à un cours inférieur.
à ce cours ou à un cours supérieur.

C'est pourquoi le deuxième tableau donne les quantités offertes et demandées
sous forme de cumuls.

Quantités
offertes
Cours
proposé
Quantités
demandées

**********

1000

53 et plus

100

*

*****

500

52

100

*

***

300

51

0


**

200

50

400

****

**

300

49

300

***

****

400

48

200

**


0

47

400

****

*

100

46

100

*


0

45 et moins

900

*********


Et maintenant cumulons ces offres et demandes pour chaque niveau de prix

Quantités offertes

(cumulées)

Cours

proposé

Quantités demandées

(cumulées)

****************************

2800

53 et plus

100

*

****************

1800

52

200

**

*************

1300

51

200

***

**********

1000

50

600

******

*******

800

49

900

********

*****

500

48

1100

***********

*

100

47

1500

***************

*

100

46

1600

****************


0

45 et moins

2500

*************************

=> 800 titres sont échangés à 49

On voit qu'il y aurait eu
au lieu de 800 au cours d'équilibre
(auquel malgré tout 100 titres restent non vendus)
2) Tendance haussière
    (en rouge : cotation à J+1)

          (et en noir, bien entendu, les chiffres du jour J
          repris du tableau précédent)

Quantités offertes

(cumulées)

Cours

proposé

Quantités demandées

(cumulées)

***************

***************

3200


56 et plus


0



*********************

2100

55

100

*

*************

1300

54

300

***

****************************

*************

2800

1300

53 et plus

53

100

700

*

*******

****************

***********

1800

1100

52

*52*

200

1200

**

************

*************

********

1300

800

51

51

200

1600

***

****************

**********

****

1000

400

50

50

600

1800

******

******************

*******

**

800

200

49

49

900

1900

********

*******************

******

*

600

100

48

48

1100

2200

***********

**********************

***

*

300

100

47

47

1500

2200

***************

**********************

**

100

0

46

46

1600

2500

****************

*************************


0

0

45 et moins

45 et moins

2500

3100

*************************

*******************************

=> 1100 titres sont échangés à 52
(soit, par rapport au cours précédent de 49, une hausse
de 6%)


On voit ici qu'à la fois les offreurs et les demandeurs ont accepté
des cours plus élevés que le jour précédent.

Tiens, pourquoi donc?
Ces gens ont été influencés par, soit de bonnes nouvelles, soit
des analyses plus positives, soit, c'est souvent le cas, par ce
qu'ils ont ressenti comme
une
puissante tendance du marché,
un vent porteur.

3) Crash et illiquidité (cotation de J+2)

Quantités offertes

(cumulées)

Cours

Quantités demandées

(cumulées)

Rappel du cours précédent =>

(52)


***************

***************

3000

40 et plus

200

**

*****************

1700

39

200

**

***************

1500

38

300

***

***********

1100

37

400

****

*******

700

36

500

*****


500

35 et moins

1200

************

=> Par rapport au cours précédent de 52
             il est impossibl
e de coter (crise de liquidité)
             sauf
en forte baisse (krach / crash boursier)
             (500 titres échangés à 36 soit en baisse de 31%)
Retour à collection : articles de finance migrés depuis Knol
Retour à collection : articles d'économie migrés depuis Knol

Visites de cette page avant migration depuis Knol : 1,5 k


M.a.j. / updated : 26 sept. 2015
All my ex-knols / Tous mes ex knols
Disclaimer / Avertissement légal

This site tracked by OneStat.com. Get your own free site tracker.