DPO - Direction par objectifs :
avantages et pièges

Gérer la performance

La Direction par objectifs est un mode de gestion qui attribue des buts
précis (objectifs) aux managers et autres employés d'une entreprise 
ou institution et mesure l'atteinte de ces objectifs.

Cette pratique a certainement fait progresser l'efficacité économique
générale. Mais avec des problèmes en contrepartie, Par exemple pour:

* déterminer et mesurer les objectifs qualitatifs, ou bien ceux à long
   terme.
* éviter que les buts définis limitent la liberté d'initiatives, freinant
   l'adaptation à un environnement hautement complexe et changeant.
* ne pas conduire, en étant trop rigides, à un stress excessif aux effets
   délétères sur le moral des intéressés.

  fog Diriger dans le brouillard ?
incentive Ou carottes et bâtons pour chaque activité ?

L'origine

Peter Drucker, conseiller et théoricien en management du 20e siècle, souvent
cité comme le Léonard de Vinci ou le Newton en la matière, avait développé
l'idée très fertile (bien que parfois appliquée de façon caricaturale dans les
entreprises et organisations) de DPO - Direction par Objectifs.


La DPO cherche à rendre les managers et employés d'une organisation
conscients et responsables de leurs performances / efficacité
dans leur  domaine d'activité
: approvisionnement, production,
personnel, marketing, recherche & développement, finance, informatique,
communication, etc.

La
goal nature des objectifs choisis, et les résultats à atteindre, sont liés
à la stratégie, aux normes et aux plans opérationnels de l'entreprise ou
institution.

Comment ça marche

Des objectifs périodiques (annuels, mensuels...), sont fixés aux personnes /
aux équipes.
Les résultats visés peuvent être:
          et/ou, bien que plus difficiles à mesurer, qualitatifs.
mais ces derniers sont eux aussi difficiles à suivre.

Le système comporte des mesures monétaires (primes...) ou non monétaires
d'incitation à atteindre ces objectifs.

Le concept à conduit à développer des outils pour mesurer, suivre, et si
possible expliquer, les dialmeterécarts entre objectifs et résultats.

Parmi ces outils mentionnons
loupe  le reporting, le contrôle de
gestion
, la planification de projets, les rémunérations
incitatives variables,
et last but not least, grâce aux technologies
de l'information, le tout-complet, tout-intégré, SIG - Système
d'information de gestion
.


Notons aussi, le benchmarking.
C'est la comparaison avec d'autres organisations considérées hautement
performantes ...pour l'instant du moins, c'est tout le problème des idoles !
En tout cas, si elles y arrivent, c'est que c'est possible d'y arriver !

Wow, Momo Chef de service, avec tout ça, nulle part où cacher vos
résultats médiocres.
Mais ne
dramatisons pas, normal que vous soyez informés, z'avez peut
être été malchanceux,
devriez faire mieux la prochaîne fois !

L'utilisation du système et ses avantages

Ce système normatif est de nos jours couramment utilisé dans beaucoup
d'entreprises et autres institutions.

Ses box avantages ont été considérables. Il a apporté plus d'objectivité
pour juger l'efficacité. Il a aidé à améliorer la performance
des
unités concernées, une manne pour la société en général.

Quand aux cadres et employés, la DPO les aide à ne pas oeuvrer dans le
brouillard, en ayant des buts et références objectifs,
pour voir à quel point
leur contribution est efficace, et voir leurs performances évaluées de
façon juste sans trop de subjectivité
.


Un exemple
: voyez comment la DPO et le Sig peuvent s'appliquer à un
Plan marketing.

Ses limitations ou déviations

Mais en pratique la DPO a aussi été une façon de dependence resserrer le
contrôle
sur les personnes.
Cet étroit suivi est nécessaire pour l'efficacité générale de l'entreprise,
mais s'il est appliqué aveuglément, sans souplesse ni ouverture
,
il  crée un carcan qui peut:
pas seulement ceux qui ne sont pas les plus performants, après 
tout pas tout le monde peut être une vedette de type Stakhanov
et rendre compte de hautes performances sur chaque aspect de
son activité.

De plus lorsque le travail en équipe est essentiel, les objectifs
individuels peuvent contrecarrer la cohésion de groupe.
c'est d'autant plus le cas si l'aptitude à trouver et expérimenter
de nouvelles voies productives n'est pas dans la liste des objectifs
formulés.

Ce peut alors être un outil bureaucratique et dévoreur de temps
qui gèle la créativité et l'adaptation à un environnement
de plus en plus complexe et changeant.
Il est ainsi difficile d'éviter que le choix des objectifs soit biaisé
et réducteur.

Si les critères sont inappropriés, la DPO peut causer d'autres effets
indésirables
, notamment des "incitations perverses" qui faussent les
comportements. et des
"aléas moraux" (tentation de truquer les
statistiques).

Elle peut privilégier les buts à clockcourt terme sur ceux à long
terme.


Elle  peut aussi porter quasi exclusivement sur les performances
sous financières au détriment d'autres impératifs (sécurité, moral du
personnel, intérêt des clients, éthique élémentaire, bonne intégration avec
le monde extérieur)
La performance financière doit être l'un des fruits d'un bonne gestion
générale, et non
pas une alternative à celle-ci
.


Certes, chaque type d'entreprise a des priorités qui lui sont propres mais
des choix trop étroits peuvent être hautement risquées ...même
financièrement.

De plus, la DPO ne mesure que ce qui a été prévu et peut être mesuré.
Il  ne remplace donc pas pleinement le besoin de repérer les évolutions
extérieures et intérieures et de voir ce qui se passe réellement sur
le terrain
.


Elle  partage certains des pièges et limites des modèles et projections
économiques
et des réglementations trop normatives.

Retour à la collection : articles de management / marketing migrés de Knol

Visites de cet article (version anglaise)
avant migration depuis Knol (et traduction) :
1.3 k


M.a.j. / updated : 08 août 2015
All my ex-knols / Tous mes ex knols 
Disclaimer / Avertissement légal

This site tracked by OneStat.com. Get your own free site tracker.