Emotions : biais émotionnel
vs. intelligence émotionnelle

Les émotions,
gentils et humbles citoyens de notre coeur ?
Ou puissants gouverneurs de notre esprit ?
Surveillons-les !

Les émotions sont de perceptions non pas physiques, donc ne passant
pas
par les sens, mais ressenties mentalement comme plaisantes ou
pénibles
.

L'émotionnel contribue à la motivation, impacte la réflexion et la décision
et est souvent considéré s'opposer au rationnel.
Mais on parle aussi
d'intelligence émotionnelle concernant la bonne compréhension et le
bon usage des émotions
.

Cet article fera la synthèse en francais de l'article en anglais de notre
glossaire d'économie / finance comportementale


Cet article prend l'exemple des comportements économiques.
Surveillez quand vos émotions gèrent votre argent.
Et quand des émotions collectives envahissent les marchés
financiers.

Corps et esprit, sensations et emotions

Etes vous un poisson à sang froid dans la mare aux actions ?
Votre pouls s'accélère-t-il
quand vous achetez ou vendez des actions ?

Comment les sensations (physiques) et les émotions sont-elles liées ?

Une sensation peut venir d'un stimulus

soit sensoriel. Là, pas grand chose à voir avec l'émotion.

soit psychologique et social 

Et là nous ressentons une pure emotion

Par exemple en réaction à la conduite ou aux propos
de quelqu'un entrainant une
aversion ou
yne attirance envers cette personne. ùe processus est mental
mais aussi physique (accalération du pouls

Soit même auto-généré mentalement


Une autre chose est que
:

des sensations physiques peuvent profondément influencer
   l'esprit.

Certains exercices physiques (respiration, sourire...)
peuvent
controler les émotions, combattre le stress
et les sentiments négatifs

A utiliser pour dépassionner l'esprit

avant d'opérer en bourse

    vice versa: des chocs émotionnels ou des douleurs mentales
       persistante
peuvent être défavorables à la santé.

Types d'emotions

La carte des émotions

Des émotions très diverses sont sources de motivationss, Cela va :

des emotions / instincts basiques
(espoir, peur...)

à celles sociales (amour,
admiration, hostilité ...)

Et bien d'autres.

Pour simplifier des phénomènes complexes faisant l'objet des neurosciences,
chaque catégorie d'émotions:

* se produit dans le cerveau, au niveau d'emplacements particuliers et de
   connections électriques ou chimiques spécifiques entre les neurones
   concernés.

*
interagit avec des fonctions cognitives et réflexives passant également
   par le cerveau.

Notions proches

Les émotions viennent sous toutes les formes et couleurs.

Bien que  les definitions ne soient pas très précises, chaque école de
psychologie arbirant la sienne, les emotions suivent diverses formes:

Elles deviennent "l'affect" quand la personne est consciente
    de ses émotions et en ressent un plaisir ou une souffrance directe
.

Ce sont des "sentiments"

- quand ils sont plus vagues mais plus profonds,

- ou aussi paradoxalement quand ils sont liés à une attitude /
   humeur
temporairement optimiste
   ou pessimiste

Les émotions / sentiments sont soit individuels soit collectifs.

Comme les individus, les groupes et sociétés peuvent générer
leurs propres espoirs, peurs et autres émotions.

Là nous avons l'humeur collective, le sentiment
de marché...

Les foules sont particulièrement émotionnelles, parfois
plus que les individus isolément.

Rôle des émotions dans
    les décisions humaines

Trsistes ou joyeuses décisions.

Pourquoi ai-je fais ça , Inspecteur?

Examiner mon amydale et mesurez ma dopamine !

Les neurosciences (*), un domaine de recherche de plus en plus important,
a confirmé le rôle crucial des émotions dans la décision et le
comportement.

Les émotions orientent les décisions pour "éviter
de souffrir ou pour ressentir du plaisir".

Un facteur souvent aussi important, peut-être
plus que la pure cognition (**)


(*) Les expériences en  neuroscience, notamment neuroeconomie
       et neurofinance
mesurent l'activité de diverses zones du cerveau
       et
  secrétions chimiques internes  qui  influencent leurs connections.

Certains de ces mecanismes privilégient ke rôle des émotions, d'autres
tendent à redonner le contrôle au raisonnement.
Des armées de neurones se battent (mais aussi coopèrent) entre elles.
"Tempête sous un crâne " disait Victor Hugo.

      (**) On peut aussi dire que les émotions sont des composantes de la cognition.

Certains psychologues voient une suprématie des
émotions
dans de nombreuses décisions humaines.


Pour simplifier, les "neurones émotionnels" (de
l'amydale cérébrale...),
aidées par des "hormones
émotionnelles"
(adrenaline, dopamine...),

gagnent souvent la bataille .

Cela a lieu en particulier dans les cas d'heuristiques
de l'affect
, quand quelqu'un pense et décide sur la base
de son humeur du moment qu'il considère comme "instinct".

Cette supprématie de l'émotion n'est pas aussi nette , car
une difference
(distortion du temps et de l'espace?)
peut être
faite entre des décisions
:

à court terme , où les émotions (et des automatismes) jouent un
           grand rôle 
les gens décidant en vitesse à partir de ce qu'ils sentent.

à long terme, plus souvent basées sur la cognition (faits,
                         logique) rationnelle ou non (cf. biais cognitifs)

Les émotions ont des aspects positifs 
    et négatifs pour la prise de décision

La subjectivité peut-elle être ...objective?

Alors que la logique et la raison ont un rôle objectif normalement indépendant de
la personne, les émotions sont subjectives

C'est pourquoi on confond parfois "émotionnel"avec

"irrationnel" et mal adapté aux situations.

C'est réducteur car les émotions sont un ingrédient normal des 
décisions et actions humaines et peuvent être très productives.

Les émotions sont des formes d' energie.
L'énergie peut être constructrice ou destructrice.

Même s'ils agissent parfois en automatique ("autopilote"),
   les êtres himains ne sont pas de pures mécaniques
.

Les émotions sont souvent nécessaires pour les faire agir..
Pas d'émotion, pas de désir d'agir !

Toutefois des émotions trop fortes exprimant une grande
   
souffrance ou exaltation, peuvent prendre le pas sur la sagesse.

Voyons de plus près ces effets de l'émotion

Elle joue un grand rôle pour faire agir et réagir  les gens.

C'est elle qui motive les être humains et les groupes.
Ainsi, ils ne sont pas inertes et passifs comme de purs
esprits ou des ordinateurs.

Selon leur orientation et leur ouverture aux réalités certaines émotions
sont positives

Il n'y aurait guères d'avancées économiques sans cupidité et
optimisme.

Aussi "l'intelligence émotionnelle" (voir l'article concerné) contribue
    à l'efficacité,


D'un autre côté, des émotions,  inappropriées (voir ci-
     dessous
les travers émotionnels") sont, encore plus que les biais 

cognitifs, causes de mauvaises décisions.

C'est le cas si elles sont  illusoires, excessives, négatives et
destructrices
.

Un

conseil

Restez

cool !

 

 

 

 




 

 

 

Aussi utiles que soient nos emotions, aoorenons à 
    
garder une distance envers elles.

Par exemple, en gestion financière, une distance
enversla convoitise, la peur et le mimétisme.

Ne soyons pas aveuglés par la
peine ou le plaisir (*)
en prenant des décisions

(*) sans oublier les réflexes et habitudes)

Garder la tête froide, rend rationel et discipliné  C'est
crucial dans pratiquement toute activité, dont la gestion 
de l'argent.

Un outil anti-stress peut aider...


Travers émotionnel
Quand on ne peut pas faire confiance
aux émotions

Un travers émotionnel (*) a lieu quand les émotions
mènent à des irrationalités :

mauvaise compréhension des situations, erreurs de décision.

(*) L'autre type de travers est celui des biais cognitifs biases, voir plus bas


Une différence doit être faite entre

Un biais émotionnel positif (illusoire mais agréable)

Un qui est négatif  negative (à la fois inadapté et pénible).

Ces réactions affectives biaisées, positives ou négatives,
peuvent submerger la pensée rationnelle dans des
comportements extrèmes dommageables
(surréaction,
sous-reaction).

Cognition, émotion, intelligence, biais

Quand le cerveau et le coeur se connectent.

Il y a une certaine interférence entre

          biais cogitifs et biais émotionnels..

Par exemple des manques d'attention pour motifs émotionnels,
    peuvent causer des biais cognitifs
où l'émotion prend le contrôle.

Aussi, même des gens brillants et éduqués peuvent faire

    de grosses erreurs,
en laissant l'émotion (peur, désir...) les dominer
    et changer leur appréciation des réalités

D'un autre côté, les émotions ne sont pas forcément des "travers".

Certaines émotions, visant le beau (esthétique), le vrai
(curiosité) ou le bien (éthique, générosité) ont leur
propre rationalité (*)
même si elles barrent le chemin
de la froide et nombriliste rationalité "économique"

L'intérêt personnel et les buts matériels ne sont pas les seules
motivations
valables dans la vie.

Certaines "émotions socilaes"  tels que l'amour peuvent combatre des émotions
basiques comme par exemple la peur.

L'intelligence émotionnelle (voir plus loin) est un talent d'équilibriste

(*) Mais pas toujours, car les emotions peuvent aussi parfois sources
    
d'illusions et d'effets pervers.

Impact des biais émotionnels en
    finance
et économie 

L'argent inspire-t'il des sentiments d'amour / haîne ?

Pour les investisseurs (ou aussi les consommateurs,
emprunteurs) consumers, borrowers...), les émotions les
plus connues et influenes pouvant produire des décisions biaisées
sont les fameuses peurs et
convoitises
(ou espoirs exacerbés).

Mais il y en a des myriades d'autres, allant de la haîne à l'admiration d'un actif
de placement, et du  plaisir à la peine dans l'acte d'achat ou de vente, etc.

Des expériences de neurioéconomie / neurofinance ont montré qu'un
manque  d'émotion quasi psychopathe, donne des résultats de trading
supérieurs à la moyenne.


Ces "transes émotionnelles", pouvant devenir addictives, mais aussi des
sentiments plus calmes mais solidement ancrés - peuvent gagner de nombreux
traders et affecter les variations variations de cours, par excès ou perte de
confiance généralisé.

 

Intelligence / compétence émotionnelle

L'intelligence émotionnelle est la prise de conscience et la
  compréhension des phénomènes émotionnels, afin de les
prendre en compte dans la prise de décision et les gérer.

Cela concerne pour une personne aussi bien ses propres sentiments que
     ceux qu'il perçoit chez les autres.

Le raisonnement émotionnel, a priori un oxymore ,est le processus mental qui
entre en jeu quand nous décidons ou argumentons  sur la base de ce que nous
ressentons.
.

Il peut parfois, et même souvent, aller contre la rationalité (biais émotionnel).

Mais certaines emotions sont nécessaire comme motivations de
décisions et actions.

Outre cet aspect positif pour soi-même, ce type de raisonnement permet aussi de
mieux comprendre ce qui les fait agir.

L'intelligence émotionnelle : un acte d'équlibre

Des sentiments astucieux ?


Les gens ont plusieurs sources intérieures d'énergie

Voici le pentagone de la decision humaine
(ou le pentagramme alchimique ?):

1) Leur raison,

2) Leur coeur (émotions sociales),

3) leurs "tripes ou instincts / intuitions,

4) Leurs habitudes et reflexes (autopilote)

5) Leur âme ou conscience morale (les
    philosophes ont plein
de definitions)

.


Les gens doivent en permanence gérer tout cet écheveau et faire des "arbitrages"
entre ces sources diverses.

La prise de conscience et le-contrôle de soi
sont les clés pour cette gestion
.

Ils aident à trouver le bon équilibre entre par exemple,

Le réflexe ou la réaction d'instinct, non contrôlé, pouvant entraîner des actes
   stupides,

La réflexion excessive, pouvant amener l'indécision,

La logique bornée cause-effet bornée, qui peut s'avérer désastreuse en
  
cachant  des aspects souterrains, des incertitudes humaines, des contraintes
   pratiques

La confiance excessive en nos "bonnes" habitudes / pratiques, pouvant 
   être inadaptées à des
situations nouvelles ou simplement différentes,

Nos bonnes intentions, sans connaissance suffisante (amateurisme), dont
   l'enfer
est pavé, dit le proverbe.

Voir un truc pratique pour contrôler ses emotions, et le processus  mental.
     en général.


Retour à collection : articles de psychologie de la décision migrés depuis Knol


Cet article n'existait pas lors de la migration de Knol

  
M.a.j. / updated
: 08 août  2015 

All my ex-knols / Tous mes ex knols

Disclaimer
/ Avertissement légal