Tableau et plan de financement

La tuyauterie des financements de l'entreprise
et l'évolution de ses ressources et emplois

Un tableau de financement d'entreprise montre l'évolution de ses divers
postes d'Actif et de Passif sur plusieurs années

Il sert à voir comment l'évolution des seconds (ressources financières)
finance l'évolution des premiers (investissements de l'entreprise).

Un plan de financement est fait de la même façon, mais sous forme
prévisionnelle.

Cet article détaille les êtres financiers rencontrés dans ces...
...explorations temporelles.


Cet article est le dernier chapitre d'une série (palpitante ?) de quatre
articles sur l'analyse financière:
qui s'appuie notamment sur le Bilan comptable
qui s'intéresse notamment au Compte de résultats
qui reprend tous les éléments comptables et
économiques
.
  • Tableau et plan de financement (ci-après) .
D'abord un exemple montrant le contenu
du tableau / plan de financemen.
La liquidity tuyauterie financière de l'entreprise

Voici ce que contient le tableau de financement ou le plan de financement,
deux documents bâtis selon le même principe.

Emplois cumulés
sur 5 ans
M
Euros
Ressources cumulées
sur 5 ans
M
Euros
...
...
...
....
 Dividendes (*)
 Pertes à combler (*)

 Investisse.  (locaux,
 matériels)
 Investissem.
(participations)

 Augmentation de stocks
25
0

95

30

 5 
 Bénéfices + certaines prov. (*)
 Amortissem. immo. (*)
 Désinvestissements
 (ventes d'actifs)
60
50


20 
...
...
...
....
 Accroissem. crédits aux clients 
 Désendettement à CT
 Désendettement à LMT
30
0
 Accroiss. crédits fournisseur
 Accroiss. créd. bancaires CT
 Accroissem. dettes LM

 Augmentation de capital
15
10

15

25 
...
...
...
....
Total
195 
Total
195 
(*) Ces 4 lignes:
Amortissements des immobilisations ( 50 )
+
Bénéfices et certaines provisions ( 60 )
-
  Pertes (0) - Dividendes ( 25 )
=> donnent la "CAF (ou MBA) nette cumulée" ( 85 ME )

La chasse aux moyens financiers

L'argent étant le nerf de la survie économique, il est crucial pour une
entreprise (et aussi pour un ménage, cela pourrait relever d'un autre
article) d'harmoniser dans le temps

  * l'évolution de ses sources de financement

   * à celle de ses besoins d'argent, donc à ses activités.

Il est bon de montrer notamment comment l'entreprise investit et
finance ses projets

(il ne s'agit pas ici de juger du bon choix des investissements pour le futur de
l'entreprise,
un plus vaste problème, mais de la cohérence entre ressources
et emplois
)

- Directeur financier, comment se passe la chasse aux sous?
- Président, pas facile à prononcer ...ni à faire !
C'est pourquoi après avoir détaillé et analysé dans d'autres articles le
Bilan et le Compte de résultat d'une entreprise, nous devons aussi
explorer jusque dans leurs recoins
presentation comment ces deux souscomptes
sont réliés entre eux par :

* le tableau de financement ( historique)
<=  ou  =>
* le plan de financement (telescope prévisionnel)

Hé oui, tout d'abord, avant d'embarquer vers le futur, on peut remonter le
temps et reprendre l'historique, ce que décrit le tableau de financement.
Il montre quels furent les flux des divers robinets financiers, de ressources
et d'emplois, au cours des années écoulées.

Plusieurs outils prévisionnels

Gérer n'est pas seulement constater en  inspecteurs de la PJ ce qui s'est
passé jusque là.
C'est aussi prévoir, faire des budgets, anticiper les entrées et
sorties d'argent
, se projeter dans l'espace temps de l'univers économique.

L'incertitude économique rend certes le futur des affaires en partie
insond
able mais comme il faudra lui faire face, donc déjà s'y préparer,
autant faire un
éventail éventail de scénarios sur ce qu'il pourrait être.

A) Compte de résultat prévisionnel, plan de trésorerie

Un outil sur lequel nous ne nous étendrons pas est le compte de résultat
provisionnel.

Il est bâti exactement de la même façon que le compte de résultat passé.
Suffit en principe de changer les chiffres ...et de voir ce que cela donne.

Il va s'en dire qu'il faut remettre cet ouvrage plusieurs fois sur le métier et
vérifier de près la crédibilité des hypothèses et objectifs retenus.
On peut même faire plusieurs plans en prenant plusieurs scénarios.
Hé oui, c'est
ainsi qu'on prépare des stratégies alternatives et des plans B.

Le plan de trésorerie,
que nous ne détaillerons pas non plus ici, compare
les ressources et les emplois d'argent à clockcourt terme.
Il sert par exemple à voir comment l'entreprise fera face aux paiements
de fin de
mois

Dressé de mois en mois, voire au jour le jour, avec une colonne pour chacune
de ces périodes, il prévoit l'évolution du bas de bilan (réalisable et disponible,
dettes à court terme) en fonction

* des échéances des clients, fournisseurs, salariés, banquiers,
  
administrations (fisc, sécu...)
* des autres rentrées et débours prévus.

B) Plan de financement

Le plan de financement concerne plancalend plancalend le moyen ou long terme.
Il prévoit de façon chiffrée - sur plusieurs années si possible - ce qui va
jouer sur le haut de bilan
.

Il montre donc
l'évolution attendue des immobilisations, du fonds de roulement,
des capitaux propres, des emprunts à moyen et long terme LT, etc.


Il est bâti de façon identique au tableau de financement mais au lieu de
retracer l'historique il apporte des éléments prévisionnels.
=> Là aussi il faut s'assurer que les hypothèses et objectifs retenus soient
      crédibles.

C) L'utilité du plan de financement

Le plan de financement sert notamment à:
  • Fixer le montant des futurs investissements
  • Déterminer les ressources nécessaires à l'équilibre financier.
autrement dit pour ne pas se tretrouver un jour futur bloqué en panne
sèche au bord de la route.

C'est l'un des document cruciaux d'un plan d'affaires (business plan).

Financements internes et externes

L'entreprise dispose d'abord d'une source interne de capitaux,
la MBA /
Marge brute d'autofinancement.

Vous noterez dans l'exemple chiffré au début de cet article, que ses deux
principales composantes, bénéfice net et amortissements, figurent
séparément dans le tableau / plan de financement.

L'entreprise dispose généralement aussi de "financements externes":
  • Apports d'argent de ses actionnaires
et dans certains cas recours au marché financier si l'entreprise
est assez importante pour y accéder : augmentation de capital ou
de comptes d'associés, souscription d'obligations convertibles ou
classiques.
  • Augmentation (*) des financements bancaires
Notamment ceux à long et moyen terme, et même des crédits à
court terme (des banques et aussi des fournisseurs).
(*) ou diminution, si on rembourse plus qu'on emprunte
  • Pour les entreprises travaillant sur commandes,
notamment pour des projets étalés sur une durée importante
(constuction...) , des préfinancements de travaux par
des clients les ayant commandés.
  • Peut-être des ventes d'actifs,
des opérations de vide-grenier, vente de bijoux de famille,
ou cessions plus importantes pour recentrer l'activité.
  • Aussi des remboursements de prêts ou d'avances
accordés à d'autres.

Retour à collection :
articles de finance migrés depuis Knol


Visites de cette page avant migration depuis : 6,7 k



M.a.j. / updated : 30 août 2015
All my ex-knols / Tous mes ex knols 
Disclaimer / Avertissement légal

This site tracked by OneStat.com. Get your own free site tracker.