Anomalie boursière
et inefficience de marché

Prix et rendements anormaux

Les marchés ne sont pas totalement efficients.
Ils produisent assez souvent des anomalies plus ou moins importantes
et persistantes de prix et de rendement par lesquelles ceux-ci s'écartent
notamment des réalités économiques.

Ces distortions peuvent provenir de marchés imparfaits, insuffisamment
concurrentiels, ou de biais comportementaux touchant collectivement
les intervenants sur le marché.

Quand les sous cours de bourse sortent de la danger route

C'est quoi, ces anomalies ?

(eh oui, les marchés ne sont pas toujours efficients contrairement à
l'hypothèse de l'efficience des marchés
financiers, la théorie
dominante des années soixante à quatre ving dix
)


Une anomalie de marché,  est une distortion :

* de prix (*)
* ou de rentabilité / rendement (**)

sur un marché où sont buysell vendus et achetés des produits, des
services
ou des actifs financiers. On peut aussi appeler ce phénomène, chacun
choisit le mot selon ses états d'âme, une inefficience, déficience
ou irrégularité
de marché.

De là à dire que le marché est inefficient tiendrait de la généralisation.
Reste
quand même à savoir où placer le dialmeter curseur efficient vs
inefficient
par types de marchés.


(*) Une distortasymm distorsion de prix est une surcote ou décote significative
      par rapport à la valeur que les critères et méthodes
d'évaluation reconnus
     
généralement comme raisonnables permettent d'estimer.
Vous sentez l'ambiguité ?
C'est  que les critères et méthodes en vigueur, même  les  plus vénérés,
peuvent être irréalistes, inadaptés aux situations, désuets, fantaisistes,
voire fortement biaisés.
Et là, chaque
expert défend ses chevaux favoris en matière
d'évaluation.
(**) Le rendement concerne les marchés financiers notamment.
Les rendements financiers incluent en effet la variation
des prix des actifs financiers concernés.


Une hausse du prix est un rendement positif pour le détenteur
d'un
actif et une baisse une rentabilité négative.

OK, cela ne vous apprend rien, mais sert d'apéritif pour aborder le
sujet des rendements anormaux.
On considère comme une anomalie / distortion
de rendement
toute baisse ou hausse du cours
prolongée, rapide et
sans cause économique
perceptible.

Ben oui, autant se répéter, une hausse ou baisse des cours fait
partie du rendement


Par cause économique perceptible on entend par exemple:

* La dégradation ou amélioration des performances et des
    perspectives
bénéficiaires de l'entreprise.
* Plus généralement l'augmentation ou diminution des incertitudes
    économiques, politiques ou autres.

Certains appelent ce surplus ou cette insuffisance de rendement malgré
l'absence de cause objective décelable (par exemple un degré de risque
expliquant ce rendement) un "alpha".
Cela se réfère à une célèbre équation théorique d'évaluation gorgée de
lettres grecques (voir l'article le
coefficient bêta)

Causes et effets

Une telle anomalie / distorsion financière est due:
  • Soit à des problèmes structurels,
des tuyaux mal emboîtés dans la plomberie économique :
    • Un marché imparfait, autrement dit qui n'assure pas
une concurrence totalement libre et équilibrée (voir
définition du "marché parfait" à l'article offre -
demande),
de certaines politiques, réglementations et pratiques.

Ils
peuvent détraquer plus ou moins fortement le 
marché avec des résultats contraires à ceux visés.

affectant les acteurs de marché.

Une anomalie de prix / rendement peut à son tour, si elle se prolonge trop,
et
elle tend souvent à le faire, nuire à la bonne allocation des
ressources (et risques) économiques.

Sans entrer dans des débats sur les bienfaits ou méfaits du marché ou du
capitalisme, il est clair qu'aucun régime économique n'apporte la perfection,
qu'il peut donc produire des effets nocifs.
Par exemple, les pouvoirs publics, en cherchant à faire mieux que
les marchés, ont eux aussi leurs propres travers.
De plus, ceux-ci tendent à persister encore plus, car les administrations,
un peu pataudes, ont en général moins le sens de l'auto-correction
rapide que lesdits marchés.
Détection des anomalies, entre
évidence, perception floue et dénégation

Il est conseillé de repérer l'existence d'une anomalie de marché avant
qu'elle nous emporte, mais elle est souvent difficile à établir de
façon objective. 

L'écueil est que tout dépend de la perception de ce que serait une valeur
"normale".

Bon, passons sur les distorsions minimes ou vite corrigées. Où cette
anomalie devient flagrante, c'est lors d'excès persistents et
généralisés
tels que des cycles, tendances et même
bulles et krachs.

Mais souvent beaucoup d'observateurs / décideurs, y compris des
professionnels
portés par l'ambiance générale, négligent ou refusent
de la voir. Cela vient
  • soit de la croyance en la rationalité et la bonne information
des intervenants du marché (hypothèse d'efficience du
marché)
  • soit d'un conflit d'intérêt
(trouver et pressurer des clients en leur proposant de
plus en plus d'opérations financières et produits de
placement).

Pour en savoir plus

Voir les détails dans l'article de base sur le sujet:
Economie et finance comportementale

Retour à collection : articles de finance migrés depuis Knol

Visites de cette page avant migration depuis Knol : 3,0 k



M.a.j. / updated : 23 juil. 2015
All my ex-knols / Tous mes ex knols
Disclaimer / Avertissement légal

This site tracked by OneStat.com. Get your own free site tracker.